LES ACTIONS   SOCIALES  DU  CLUB   

Un exemple de dévelopement social par le sport...

Ø  Sport :

o   Participation des équipes aux compétitions officielles avec un meilleur équipement,

o   Formation des éducateurs sportifs,

o   Entraînements adaptés aux différentes catégories de joueurs,

o   Mise en place d’une véritable politique de jeunes en donnant la priorité aux plus jeunes joueurs, même en équipe senior,

o   Création dans un avenir proche d’une véritable école de football,

 Ø  Social :

o   Etablissement du club et de son siège social dans un quartier populaire,

o   Construction future d'une salle polyvalente communautaire,

o   Mise en place d'indemnités et de primes de match qui aident les familles à la maison,

o   Suivi individuel de l’évolution sociale de bénéficiaires identifiés utilisant le sport comme tremplin,

o   Préparation à la reconversion professionnelle,

o   Assistance et mise en place de micro projets de développement à destination des familles, actions de solidarité dans le quartier et vers des personnes très défavorisées,

o   Organisation de micro projets générateurs de revenus,

 Ø  Santé :

o   Accès aux soins médicaux de qualité,

o   Suivi médical personnalisé,  séances de musculation,

o   Sensibilisation à des questions spécifiques d’hygiène et de santé,

 Ø  Education :

o   Accès à une éducation de qualité pour tous les membres du club,

o   Tutorats, différents cours complémentaires, ateliers de formation,

o   Apprentissage d’une langue étrangère : le français.


Des activit
és dans un quartier défavorisé...

Le clubhouse, le dispensaire et les terrains d'entraînement se trouvent dans un quartier populaire, Kibera
dans la capitale, Nairobi, au centre du Kenya.
En fait, le football s'avère être un très bon moyen
d'améliorer les conditions de vie de beaucoup de gens, les membres du club tout d'abord, mais aussi leurs familles qui bénéficient des revenus de ces derniers, les soulageant ainsi de charges familiales et permettant l’éducation des plus jeunes.
Les supporters profit
ent également de la dynamique créée autour du club dans un milieu social défavorisé, difficile et peu motivant.
Enfin, les habitants de kibera dont l’image s ‘améliore grâce au succès des Black Stars. En effet, auparavant connu pour son insécurité, sa violence et ses bandes de voyous, le quartier l’est désormais pour son équipe de football, modèle à suivre pour les autres jeunes.
En retirant les jeunes de la rue, le sport leur apporte
également une alternative aux  influences  négatives (manque d'activité, violence, drogue…) que l'on rencontre dans ce genre de quartiers sensibles.
Les différentes indemnités et primes de match permettent aux joueurs de disposer de revenus autres qu’illégaux tirés du vol, de la revente de drogue, de la prostitution
.
Les prêts octroyés aux membres permettent de démarrer de petits projets générateurs de revenus,
Et enfin, le sport, en leur donnant un projet dans la vie, constitue un rempart efficace contre toute forme d'int
égrisme, qu'il soit ethnique ou religieux.
En effet, KBS r
éunit des personnes de cultures et de confessions différentes autour d'un même projet.


      Pour une meilleure santé...

Au début, de nombreux joueurs manquaient fréquemment les entraînements à cause de problèmes de santé.
C'est la raison pour laquelle nous avons lié le club avec  une petite clinique
les joueurs et le staff peuvent recevoir les premiers soins.
les infirmières
qualifi
ées leur donne également des conseils em matière d'hygiène de vie et de prévention de certaines maladies, comme le VIH SIDA. Un de nos supporteurs, futur médecin au Danemark, a organisé récemment un atelier sur la nutrition et les 1ers soins.
Par extension, de bouches à oreilles, c'est toute la famille à la maison et les voisins qui b
énéficient indirectement de cet enseignement.
Lorsque l'un des membres est plus s
érieusement atteint, elles l'envoient à l' hôpital afin d'y recevoir un traitement plus adapté. Les frais sont pris en charge par le club..

Des actions concrêtes de développement peuvent être menées en parallèle dans le quartier, comme des travaux d'assainissement, de distribution d'eau, de ramassage des ordures ou des aides directes aux associations locales.
 

Pour une meilleure éducation...

Nous améliorons également le niveau d'éducation de nos membres en mettant à la disposition de ceux qui ont ont quitté l'école très tôt des cours de remise à niveau en anglais (lecture, écriture).
Nous leur donnerons également la chance d'apprendre une autre langue à travers d
es cours de français

Les différentes indemnités, les primes de match et les prêts d'argent permettent aux joueurs de reprendre ou de financer eux-mêmes leurs études, d'acquérir des compétences professionnelles en vue d'une réinsertion, sans devoir se limiter à un travail alimentaire peu qualifié.
 Ces
fonds les aident également á créer des petits ateliers g
énérateurs de revenus  qui leur permettront de gagner un peu d'indépendance et de soulager les charges bien lourdes de leur famille. 

L’élaboration d’un site internet et d'une page Facebook permettent aux membres de KBS d' améliorer également les relations avec leurs supporters en particulier les plus éloignés. Ils assurent une meilleure promotion des activités du club et permettent d‘échanger des informations sous une forme bilingue avec la France.
 De plus, ce site permet aux jeunes d’exister au-delà des frontières de la ville de Nairobi tout en les familiarisant aux techniques informatiques. L’objectif ultime est que les membres puissent animer seuls le site et cette page FB...
 


Nous somes très concernés par le développement de toute la communauté


Nos joueurs distribuent des denrées alimentaires aux personnes les plus défavorisées


Nos supporters nettoient les rues du quartier


Jonas, futur docteur au Danemark, anime un atelier sur la nutrition et les 1ers soins


Des petits gamins dans une classe d'une école du quartier

Pour découvrir d'autres actions, veuillez cliquez ici sur nos projets
 

HISTORIQUE LES MEMBRES RESULTATS NOUS  AIDER? ACTUALITES SPONSORS NOUS  CONTACTER?